Rachat de crédit immobilier

RACHAT DE PRET

Rachat de crédit immobilier : ce qu’il faut savoir

Le rachat de crédit immobilier est le nouveau sport préféré des Français : grâce à la baisse des taux constatée depuis maintenant plusieurs années, il est en effet devenu intéressant pour les Français de chercher à réduire leurs mensualités en négociant un rachat de leur emprunt, le plus souvent un emprunt immobilier compte tenu des sommes en jeu.

Outre l’aspect simulation qui consiste à vérifier l’importance de l’économie réalisée, il conviendra de comparer différentes offres, soit par la comparaison des propositions de plusieurs établissements bancaires, soit en confiant la négociation du rachat de votre crédit à un professionnel agréé.

Un rachat de crédit immobilier par une autre banque : LA solution ?

La signature de son offre de prêt immobilier est la concrétisation d’un parcours qui a pu durer plusieurs semaines : cette signature, c’est une libération ! Mais avec la baisse des taux, le moment est peut-être venu d’envisager un rachat de ce crédit par une autre banque. Généralement, il est nécessaire de changer d’établissement financier, afin de bénéficier des meilleures offres, qui peuvent varier en fonction de critères propres à chaque établissement.

En contactant différents établissements, l’emprunteur pourra découvrir différentes conditions, des conditions qui auront une influence sur le taux proposé… et qui vont varier en fonction des profils des emprunteurs. C’est la raison pour laquelle il est généralement nécessaire de changer d’établissement financier à l’occasion d’une reprise de son crédit immobilier, afin de bénéficier des conditions les plus avantageuses.

Faire racheter un crédit immobilier par sa propre banque : attention !

La banque originale n’a aucune obligation de donner suite à une demande de renégociation de son emprunt immobilier. Si ce cas de figure vient à se produire, nul autre choix que de s’orienter vers une recherche d’un nouvel établissement qui, lui, aura à cœur de donner suite à une telle demande. La banque aura d’autant plus de facilité à répondre à une telle demande que le profil de l’emprunteur est celui d’un bon client : les conditions de renégociation ne sont en effet pas les mêmes pour tout le monde.

Si changer de banque n’est pas possible, peut-être une autre agence du même réseau aura-t-elle envie de donner une suite favorable à la demande de rachat de crédit. D’ailleurs, dans ce cas de figure, on ne parle pas de rachat de crédit mais de renégociation, la banque restant la même. C’est une situation intéressante car une nouvelle agence pourra faire bénéficier l’emprunteur de conditions avantageuses, comme une réduction des frais de dossier, voire même un taux plus attractif compte tenu du profil de l’emprunteur. Cette configuration reste toutefois assez peu répandue.

Rachat d’emprunt bancaire : les clés pour y parvenir !

Toutes les situations ne se valent pas : plus le taux auquel le prêt a été souscrit est élevé, et plus il sera intéressant pour l’emprunteur d’envisager un rachat ou une négociation de son emprunt avec sa banque ou en consultant d’autres établissements.

Avant de contacter sa banque ou de faire le tour des établissements, on devra s’assurer d’avoir le profil le plus séducteur, c’est-à-dire de mettre tous les atouts de son côté pour bénéficier des meilleures offres de rachat de crédit. Rappelons en effet que le taux d’endettement doit rester inférieur à 33%. Si le revenu est conséquent, les banques tiendront aussi compte de ce que l’on appelle le reste à vivre, pour déterminer si le projet est viable. Mais surtout, il faut que le jeu en vaille la chandelle, avec une différence d’au moins 0,5 point entre le taux initial et le taux pratiqué par la banque.

Par ailleurs, il faut que l’on soit dans le premier tiers de la vie du crédit : passé ce délai, faire racheter son crédit ne sera peut-être plus intéressant pour l’emprunteur. La raison pour laquelle cette règle du premier tiers est importante vient du fait qu’au cours de la première vie du crédit, on rembourse surtout des intérêts. Si on a presque fini de rembourser les intérêts, un nouvel emprunt ne sera pas forcément intéressant.

Racheter son crédit : comment ça marche ?

Le rachat d’un crédit consiste à souscrire un nouveau prêt qui bénéficiera d’un taux plus bas que celui contracté à l’occasion du prêt original. Avec le montant de ce crédit, l’emprunteur rembourse son premier prêt par anticipation, et part sur les nouvelles modalités fixées par le nouveau prêt : montant des mensualités, durée du prêt… On repart de zéro, mais avec des mensualités plus légères qui permettent donc d’améliorer ses conditions de vie.

Le rachat du crédit nécessitera par ailleurs de payer des pénalités à l’établissement initial : 3% du capital restant dû, limité à 6 mois d’intérêts. Ajoutons à cela des frais de dossier, les possibles frais d’hypothèques… A vos calculettes ! En effet, l’opération doit être intéressante pour l’emprunteur, pour que les frais restent inférieurs à l’économie réalisée.

L’aide du professionnel pour faire reprendre son crédit

On n’est pas toujours très à l’aise avec la finance, et on préférera peut-être confier cette mission ô combien critique à un professionnel aguerri. Fort de son réseau, de sa connaissance du secteur, n’hésitez pas à solliciter les conseillers du Cabinet LMP DUQUAIRE CONSEIL, nous mettrons tout en œuvre pour vous apporter la meilleure solution de rachat de crédit. Rencontrons-nous !

Une question ? Un conseil ? N'hésitez pas à nous contacter par téléphone ou bien via le formulaire en cliquant sur le bouton : Contactez-nous